Close

Catégories de Blog

Derniers Posts

LE JARDIN DE NELL, UN JARDIN, MAIS PAS SEULEMENT...
De la création au coaching, de l'intérieur au jardin, découvrez le Jardin de Nell !
le août 27, 2021 | par Marie-Laure Service client
ACIER CORTEN
Qu'est ce que l'acier Corten ? Définition, avantages, entretien...
le juil. 13, 2021 | par Marie-Laure Service client
GEOTEXTILE, BIDIM, FEUTRE : COMMENT ET POURQUOI L'UTILISER
Pourquoi, comment choisir, utiliser un géotextile drainant : matériaux, fonctions, pose. Du paillage à la création...
le juin 16, 2021 | par Marie-Laure Service client

LES AVANTAGES DU PAILLAGE AU JARDIN

Posté le: janv. 4, 2021 | Auteur: Marie-Laure Service client

Diminuer le stress des plantes en facilitant l'entretien de vos plantations et jardinage.

LES AVANTAGES DU PAILLAGE AU JARDIN

Quels sont les vertus du paillage ?

Le paillage a tant de mérites, qu'il vaut la peine d'y passer un peu de temps, afin ...d'en gagner. Que ce soit sur des plantations existantes ou sur les jeunes plants d'un jardin en cours de création.

1- Economiser l’eau

Un sol nu même argileux retiendra moins l’eau que s’il est isolé des températures élevées par un paillage. A la merci des variations hygrométriques, vos plantations subissent un stress hydrique qui limite leur développement, et laissent le peu de réserves d'eau satisfaire les mauvaises herbes. Le paillage permet ainsi d'espacer les arrosages et d'en prolonger le bénéfice.

2- Limiter le désherbage

Et surtout les désherbants chimiques néfastes pour la biodiversité. Le désherbage manuel sera facilité car le paillis qui limite la propagation des adventices (mauvaises herbes) et permet de garder un sol meuble facile à jardiner et donc à désherber.

3- Protéger le sol

Une couche de paillage permet d’atténuer le phénomène de battance ou tassement de la terre en surface lors des fortes pluies. Plus besoin de biner pour permettre aux prochaines pluies de s'infiltrer à travers une couche argileuse imperméable. Arroser un paillis limite l'effet de "croute" de la surface du sol même s'il est brutal (tuyau d'arrosage).

4- Améliorer la biodiversité

Les multiples interstices des matériaux de paillage créent des refuges pour les insectes utiles, recréent un écosystème et limite la nécessité de l’intervention humaine. Si les matériaux organiques semblent être un paradis tout trouvé pour de nombreux habitants, les matériaux minéraux ne sont pas en reste et protégeront perce-oreilles et autres cloportes qui se nourrissent également de nombreux nuisibles. Le paillage leur permettra de passer l’hiver à l’abri et de se cacher des prédateurs. Le bon jardinier ne se fiera pas à leur aspect moins engageant qu'une coccinelle et leur fera confiance pour lutter contre pucerons et chenilles, ce qui fera le bonheur des rosiers. 

La vie microbienne sera aussi favorisée par des températures et une hygrométrie plus stables. Ce sont ces micro-organismes qui rendent l’assimilation des nutriments possibles par vos plantes, il ne faut donc pas les négliger.

Les textures rugueuses fatiguent et découragent limaces et escargots.

5- Enrichir les sols

En se décomposant, les couvertures organiques vont enrichir les sols tout en les protégeant des lessivages. Les paillis minéraux plus durables conviennent mieux aux rocailles, jardins secs, conifères, plantes xérophiles ou au contraire aux sols déjà très fertiles qu’il faut canaliser. 

Les paillages organiques annuels se transforment rapidement en humus et enrichissent le complexe argilo-humique du sol. Ils sont par contre à renouveler chaque année, mais fertilisent efficacement plantes potagères et vivaces. Ce "compost" local constitue un apport d'engrais suffisant dans ne nombreux cas.

6- Eviter les éclaboussures sur les fruits et légumes

En évitant le contact direct avec le sol, les fruits et légumes restent propres et sans contact prolongé avec l’humidité ce qui limite leur pourrissement. Ainsi fraises, courges, melons resteront sur un matelas organique qui séchera plus rapidement qu’une terre nue.

En évitant les éclaboussures au pied de vos plantations, vous limitez aussi le développement des maladies cryptogamiques. 

Pailler les sol sous les fruitiers permettra de ramasser des fruits tombés non salis par la terre.



Les types de paillis :

1- Paillis organiques

Composés d'éléments végétaux. Leur dégradation en humus est plus ou moins rapide et dépend de leur concentration en lignine (composant du bois). 

Les paillis de longue durée de vie comme les copeaux de bois, les écorces de pin et les broyats de haie d'arbres et d'arbustes, coques de cacao sont à utiliser principalement pour des plantations durables d’arbres, arbustes, massifs de vivaces.

Les paillis à durée de vie plus courte comme les tontes, feuilles mortes, pailles de céréales (pas ou peu traitées de préférence)...sont utilisables partout mais révéleront surtout avantageuses pour les plantes qui seront renouvelées rapidement car ils s'incorporent rapidement dans la terre et permettent de replanter l’année suivante sans devoir déplacer le paillis..

Vous pouvez aussi recycler vos coquilles de noix, noisettes...qui se dégradent trop lentement dans votre composteur.

Les aiguilles de pins, les feuilles des arbustes persistants, les thuyas se dégradent difficilement, mais vous pouvez les utiliser pour vos allées ou sentiers de jardins.

Il existe aussi des paillages végétal de durée intermédiaire : paille de chanvre ou lin, mulch ou bien éclat de coco, ou encore le paillis de miscanthus

2- Paillis minéraux

Les paillages minéraux regroupent tous les agrégats (galets, graviers, sables, concassés…) que l’on peut étaler sur le sol. Il ne se décompose pas et reste en place de nombreuses années si l’on a pris soin de bien poser une toile géotextile au préalable, ce qui présente le double avantage de limiter les mauvaises herbes et d’éviter l’éparpillement des matériaux. Il convient aussi de bien traiter les bordures pour éviter d'abîmer par exemple les lames de sa tondeuse avec un galet égaré dans le gazon. Ces bordures de jardin pourront être affleurantes ou visibles. Pour découvrir nos bordures cliquez sur ce lien : Bordures de jardin apparentes. - APANAGES. Ce qui contribuera à la pérennité de l’ensemble et sera à donc à privilégier par rapport à des bordures de jardin en bois qui nécessiteront un remplacement au bout de quelques années.

bordures jardin volige délimiter écorce de pin galet éparpillement paillis paillage

Les paillis minéraux représentent par contre un investissement financier et une mise en oeuvre plus contraignante par leur poids bien supérieur aux paillis organiques.

Ces paillages non biodégradables et durables peuvent contribuer au réchauffement du sol et sont particulièrement conseillés pour les plantes qui aiment la chaleur, comme les plantes de rocailles, surtout s’ils sont foncés comme l’ardoise concassée également appelée paillis de schiste. Attention au pH acide de l’ardoise qui ne conviendra pas à toutes les plantes.

Fréquemment employée aussi la pouzzolane est une roche constituée de scories volcaniques riches en silice, généralement rouge ou noire. Sa structure poreuse en fait un bon isolant thermique et assez léger.

Vous pouvez aussi recycler débris de poteries, tuiles, briques, qui donneront à peu de frais de la couleur à votre jardin. 

Vous pouvez même recycler et concasser vos coquilles d'huîtres et de Saint Jacques. Leur pH alcalin rééquilibrera un sol acide, par exemple, si vous venez de retirer des conifères. Vous les éviterez cependant autour de bruyères et d’azalées qui elles apprécieront beaucoup plus des écorces de pin.

D’autres matériaux existent pour varier les couleurs : marbre blanc de Carrare, marbre noir, galets, graviers, billes d’argile, 

Pour éviter les éparpillements et mélanges de matériaux selon leur nature organique ou minérale ou leurs couleurs, vous pouvez utiliser des bordures de jardin invisibles ou affleurantes en PVC ou en acier galvanisé. Pour les découvrir, cliquez sur le lien Bordures de jardin affleurantes. - APANAGES

bordure délimitation jardin corten acier rouillé parterre volige dallage paillage végétal naturel

3- Paillis à dérouler plastiques ou textiles

Outre les solutions en vrac, il existe des solutions à dérouler. Les paillis plastiques s'appliquent en toiles tendues sur le sol. Les films ou toiles plastiques sont plus ou moins biodégradables et restent inesthétiques. 

Les toiles tissées, en jute (végétale en sisal, lin…) ou autres matières textiles ont aussi comme utilité de retenir efficacement la terre des talus pentus ou les berges d'un plan d'eau.

Il existe même des paillages à base de fibre animale (laine de mouton...) qui apporteront de l'azote et des protéines au sol.

Les talus peuvent aussi être retenus par une fascine tressée ou plessis. Pour découvrir la solution pérenne de clayonnage en acier Corten, cliquez sur : Bordure pour retenue de talus - APANAGES. Les fascines en acier Corten présentent un aspect tressé et rouillé pour réaliser des talus durables contrairement aux versions de plessis tressés en châtaignier ou en osier.

bordures jardin hautes plessis corten carré potager paillis paillage tressé rouille jardin curé voliges



Comment mettre en place un paillage

Une fois votre paillage choisi en fonction des végétaux et de la durée de protection recherchée sur chacune des zones de votre jardin, vous devrez :

1- Désherber

Préalablement désherbez (de préférence sans désherbant chimique), car le paillage permet d'empêcher la pousse des adventices, mais ne les détruit pas.

2- Epandre

Épandez le paillage en une couche épaisse autour des plantations. Pour un paillage organique. l’épaisseur préconisée par le vendeur dépendra de la nature du paillis. Ne couvrez pas le collet des plantes qui est la limite entre la tige et les racines. Ecartez légérement le paillis pour planter. N'oubliez pas que le paillage organique se transforme en humus et qu'en fonction de la dégradation du paillage, il faudra ajouter régulièrement quelques centimètres de temps en temps.

Evitez de pailler un sol gelé car cela allonge la période de réchauffement. Evitez aussi de pailler en cas de fort vent avec des matériaux légers, sous peine de voir s’envoler vos efforts.

Un arrosage avant et après avoir mis en place le paillis, permet d'accélérer et assurer la mise en place définitive des matériaux ou un assèchement soudain s’il est mis en place en été.

Deux paillages peuvent être superposés, pour concilier l’esthétique aux qualités techniques recherchées.

3- Faire bon usage du géotextile

Sous les paillages minéraux, utiliser impérativement une toile géotextile pour éviter les remontées de terre et de mauvaises herbes entre les galets.

Commentaires (0)

Pas de commentaires

Close